politique

Interview du Président de l'Uruguay Jose Mujica

José Mujica, dernier homme d'Etat responsable et respectable

Danielle Miterrand et la Démocratie

Après 1981, je demandais à François Mitterrand : Pourquoi maintenant que tu as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ? Il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque Mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir.
J’appris ainsi qu’être le gouvernement, être président, ne sert pas à grand-chose dans ces sociétés sujettes, soumises au capitalisme. J’ai vécu l’expérience directement durant quatorze ans.

L'Islande, un pays modèle quasiment athée ?

Nadine Morano et la race blanche

Qu'est ce qu'un réfugié politique ?

Une image est plus efficace qu'un long discours

Notre Europe si loin de ses fondations

Vœux 2015 politiquement correct (qui répond à la vision sociale de nos politiciens professionnels)

Le principe de précaution est maintenant inscrit dans la Constitution, tandis que des lois pénales sévères prohibent toute discrimination et toute analyse hérétique de l'histoire contemporaine, sous peine de prison. Par prudence, je vous adresse donc pour 2015 des vœux que j'espère "politiquement corrects" et, surtout, en conformité avec la législation en vigueur.
Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier de l'an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, ou dans le respect de leur refus.

Mes vœux concernent plus particulièrement :

  • la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni immixtion dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;
  • la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d'imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;
  • le bonheur, sachant que l’appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu'il n'est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur ;
  • la paix, étant clairement établi que je n’ai aucune influence sur Poutine, sur Obama, sur le nouveau calife et pas davantage sur Al Qaïda et ses émules, ni sur le chien ou les enfants de vos voisins.

Les politiciens et les oppressés

Un excellent article de Maître Eolas traitant de l'immoralité de certains politiciens carriéristes, dont les principaux concernés dans cet article semblent être Nicolas Sarkozy en mal de revenir et Manuel Valls en mal de ne pas partir, et excellent dans l'art d'opprimer les minorités agressivement pour le premier ou passivement pour le second afin de booster leur carrière politique en jouant sur la corde du populisme, technique chère à l'extrême droite.

Le non retour de Sarkozy commenté par Mediapart

Sarkozy : j'ai rien fait !

Pages

Subscribe to RSS - politique