terrorisme

Les attentats de Paris vu par John Oliver

Pendant que certains pleurent... les conséquences de leurs lâchetés, que d'autres en profitent... pour augmenter leurs audiences comme des charognards, quelques uns se comportent en homme libre penseur et dénoncent sans réserve, sans politiquement correct, sans haine, et à visage découvert les quelques parasites humains qui tentent vainement de se développer. Bravo John Oliver !

Je suis Charlie

Malgré un égocentrisme foncier qui confine à l'hystérie, je ne peux m'empêcher de me sentir solidaire de tout journaliste attaqué. Quand la Presse est muselée, c'est toujours un peu Hitler qui revient.

Pierre Desproges ; Fonds de tiroir (1990)

Subscribe to RSS - terrorisme